Qui a inventé le disque dur ?

Digital Nomad

Qui a inventé le disque dur ?

12 avril 2022 Non classé 0

En 1953, les ingénieurs du laboratoire californien d’IBM ont inventé le tout premier disque dur. Depuis ce premier disque dur, les progrès technologiques ont été réalisés à une vitesse étonnante, la capacité de données augmentant et la taille et le prix diminuant de manière exponentielle, année après année. 60 ans plus tard, les disques durs d’aujourd’hui sont méconnaissables par rapport aux premiers modèles, qui occupaient une pièce entière. Les disques durs d’aujourd’hui se mesurent en gigaoctets et en téraoctets, et non plus en mégaoctets – une quantité de données qui aurait été presque inimaginable au début de l’histoire des ordinateurs. Nous revenons ici sur l’évolution du disque dur, qui est passé de 5 Mo à 4 To.

Aujourd’hui, disques-durs-externes.fr vous propose son guide : Qui a inventé le disque dur ?

Années 1950 à 1970

En 1956, le premier disque dur vendu dans le commerce a été inventé par IBM. Ce disque dur, livré avec le système RAMAC 305, avait la taille de deux réfrigérateurs et pesait environ une tonne. Il contenait 5 Mo de données, pour un coût de 10 000 $ par mégaoctet.

En 1961, l’unité de stockage sur disque 1301 d’IBM a été mise sur le marché ; elle utilisait des têtes qui flottaient sur une fine couche d’air. Grâce à cette avancée, les têtes pouvaient être maintenues plus près des plateaux, ce qui augmentait la densité de stockage.

Voir aussi :  Comment connecter votre smartphone à un vidéoprojecteur ?

Le premier disque dur amovible a été créé en 1963. L’IBM 1311 contenait 6 disques et pouvait contenir 2,6 Mo de données.

En 1964, l’IBM 2311 est le premier disque dur standardisé, qui peut être utilisé sur plusieurs versions de l’ordinateur System/360.

Memorex a été la première société distincte d’IBM à produire un lecteur de disque compatible IBM en 1968.

Western Digital (d’abord nommée General Digital Corporation) a été fondée en Californie en 1970. 1970 est également la première année où la correction d’erreurs a été intégrée aux disques durs.

En 1973, le lecteur IBM Winchester a été introduit avec trois modules de données amovibles et scellés.

La société Seagate est fondée en 1979 et IBM présente son disque « Piccolo », qui stocke 64 Mo sur huit disques. Cette année-là également, IBM lance le modèle 3370, qui est le premier à utiliser des têtes à film mince.

Les années 1980 – L’ère de l’informatique domestique

En 1980, IBM a produit le premier disque dur d’une capacité de plusieurs gigaoctets, le 3380. Ce disque dur pesait plus de 500 livres et avait une capacité de 2,5 Go. Il coûtait 40 000 dollars. Seagate a également produit le premier disque dur de 5,25 pouces en 1980. Il avait une capacité de 5 Mo et coûtait 1 500 $.

En 1983, le premier disque dur de 3,5 pouces a été produit par la société écossaise Rodime. Le disque avait deux plateaux et pouvait stocker 10 Mo de données.

1986 voit l’introduction de la norme d’interface SCSI, utilisée par l’ordinateur Mac Plus d’Apple.

PrairieTek a lancé le premier disque dur de 2,5 pouces en 1988, conçu pour être utilisé dans les ordinateurs portables. Il avait une capacité de 20 Mo sur deux plateaux de disque.

Voir aussi :  Comment sauvegarder votre ordinateur sur un disque dur externe ?

Années 90 – Les ordinateurs deviennent portables

En 1991, IBM a lancé son disque Corsair 0663, le premier disque dur à utiliser des têtes magnéto-résistives. Il stockait 1 Go de données sur huit disques.

Les disques durs ont continué à devenir plus petits avec le lancement du disque Integra Peripherals de 1,8 pouce en 1991 et du disque dur HP Kittyhawk de 1,3 pouce en 1992.

En 1997, IBM a lancé le premier disque dur à utiliser des têtes magnéto-résistives géantes (GMR), le « Titan ». Ce disque dur de 3,5 pouces avait une capacité de 16,8 Go.

En 1998, IBM a lancé Microdrive, qui stockait 340 Mo de données sur un plateau de disque de 1 pouce.

Le tournant du millénaire

En 2003, le premier lecteur ATA série a été produit par Seagate. La même année, IBM a vendu sa division de stockage de données à Hitachi.

Hitachi a développé et livré le premier disque de 500 Go en 2005, puis le premier disque d’une capacité de plusieurs téraoctets en 2007.

La capacité des disques durs a continué à augmenter vers la fin de la décennie, les premiers disques durs de 3 To étant commercialisés par Seagate et Western Digital en 2010.

Les disques durs d’aujourd’hui

En 2012, la quasi-totalité des disques durs du monde étaient produits par trois fabricants seulement : Seagate, Western Digital (qui a racheté Hitachi) et Toshiba, qui a racheté la division des disques durs de Fujitsu en 2009. Ces trois entreprises ont livré des disques de 4 To entre 2011 et 2012.

Des disques remplis d’hélium au lieu d’air devraient être mis en vente en 2013, ce qui permettra d’avoir une plus grande capacité de plateaux de disques dans un espace donné.

Voir aussi :  Comment jouer à un jeux sur un disque dur externe ?

Les disques durs commencent à être remplacés par des disques à semi-conducteurs dans certains ordinateurs portables en raison de leur vitesse plus élevée et de leur durabilité accrue. Cependant, les limitations de prix et de capacité font qu’ils restent un choix moins populaire, principalement utilisé dans les netbooks et les systèmes informatiques ultra portables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.